Récit de Voyage

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

jeudi 7 juillet 2011

Italia Puglia

vieste plage par Guillaume Louyot recitdevoyage

Après un long voyage (3 bus, 2 cars, 1 taxi, 1 avion), nous sommes, Vanessa et moi, enfin arrivés hier soir, sous une lune magnifique, dans Vieste, petite ville de la Gorgone. Ce matin, nous avons découvert la vue imprenable de notre chambre. Notre chambre est fraîche, et respire le linge propre et frais. A midi, sous un figuier, nous avons déjeuné de très bons spaghettis alle vongole et aglio e olio pour ma chère. Le limoncello fut offert. Les palmes fonctionnent. Le soleil est radieux. Il
n'y a personne. Repos..

mercredi 8 septembre 2010

Portugal dia um

Il a fallu 5 ans pour que G. mette un pied en terres portugaises. C'est donc avec une grande émotion que je lui ai montré le pays où pendant deux mois étant gamine, je passais mes vacances d'été.

Arrivés vendredi on a pu profité de toute l'après midi puisque l'on gagne une heure par rapport à la France.

Mes parents ont un appartement à Povoa de Varzim, station balnéaire qui est l'équivalent de Benidorm en Espagne. Mais c'est un point de chute idéal pour des vacances en famille et pour découvrir le nord du Portugal.

C'est vers les plages d'Ofir, Esposende et Apulia que nous nous sommes dirigés. En plein mois de juin la haute saison n'a pas encore commencé et ces petites villes de pêcheurs gardent un charme désuet.

Deux des piliers de la culture portugaise: Le foot (la maison est peinte aux couleurs du FC Porto) et la religion...

Apulia et ses moulins transformés en résidences secondaires avec une vue sur la mer. Et dire qu'ils ont dû être acheté pour une bouchée de pain!

Tout ceci a été rénové il y a quelques années, mais en général les choses ne se passent pas comme ça au Portugal.

A quelques pas de ces ravissants moulins vous trouverez une immense bâtisse... laissée complètement à l'abandon... Elle semble être habitée au rez-de-chaussée et les poules gambadent dans la cour.



A Esposende, face à la mer, une vieille demeure en pierre entourée d'herbes et de fleurs sauvages.

La maison du gardien du phare...

Ce n'est pas forcément joli et ça peut être même effrayant mais au fond, j'espère que ces maisons resteront "intactes".

Après cette belle promenade, retour à Povoa où G. poussé par la faim (le vent ça fatigue) a entamé son périple "gastronomie portugaise".

Un petit creux? Le Portugal n'a pas à rougir face aux tapas espagnols ici c'est "A terra do petisco", traduisez grignotage...

Pour commencer donc "uma francesinha" et "um fino" (un demi) le tout face à la mer où le sauveteur prend sa pause.

Le temps de se reposer, de prendre une douche, de papoter ... il était déjà l'heure de dîner.

Direction Matosinhos pour gouter aux poissons qui est grillés sur le trottoir pour le compte de petits restaurants. C'est une rue qui fait face au côté livraison du port (la vue n'est donc pas sensationnelle) mais ces petits restos ont acquis une belles notoriété en voir les files d'attente.

Au menu: Pimentos Padrao, Sardinhas asadas (sardines grillés) et batatas ao murro (la pomme de terre reçoit un coup de poing en fin de cuisson) et nous voilà heureux!!

 

samedi 4 septembre 2010

Cascade, Hamac, Plage et interdictions en photo

4 photographies de 4 moments de notre voyage en République Dominicaine:

Première photo : Cascade Del Limon que nous avons rejoint depuis Las Terrenas en motoconcho (cf vidéo) puis à dos de cheval et enfin à pied (pied nu pour ma part) pendant 15 minutes de marche dans la jungle. Un endroit magique. Notez la petite taille relative des personnes présentes en bas de la photographie, vous vous rendrez mieux compte de l'importante taille de cette cascade.

Deuxième photo : Vanessa dans un hamac, entre repos et réflexion, après que nous ayons donné une grande partie de nos repas et de quoi dessiner à 4 enfants trop maigres pour nous. En échange, ils nous l'ont rendu en sourires et en allant chercher des noix de coco directement dans les arbres pour nous les offrir.

Troisième photo : 3 transats appartenant à un hôtel sans client qui nous laissait les utiliser le matin, l'après-midi ou même après minuit pour digérer les mojitos, que se fut sous le soleil brulant ou la pluie tropicale. Un délice et une des plages les plus belles que j'ai pu voir là-bas. Cette photo a été prise depuis l'arrière d'un motoconcho à 50km/h.

Quatrième photo : Les diverses interdictions à l'entrée de l'aéroport de Saint Domingue. A ces traditionnelles interdictions s'ajoute le logo interdisant d'y faire rentrer des armes. Ce logo d'interdiction se retrouve fréquemment sur d'autres commerces dans les villages et villes. 95% de la population a un 9mm. Il suffit de regarder en bas de leur dos lorsque les locaux s'assoient ou se lèvent, on voit souvent la crosse dépasser.

lundi 16 août 2010

VIDEO : REPUBLIQUE DOMINICAINE EN 3 MINUTES


Même s'il manque quelques endroits (cascades, jungle...), cette vidéo représente bien une partie du bazar que nous y avons vécu fin juillet 2010 en République Dominicaine.

This messy video is about a messy trip in Dominican Republic (August 2010). It was difficult to shoot so a lot is missing like the cascade and part of jungle but they are available as photos at recitdevoyage.fr & onickz.com.

mercredi 23 septembre 2009

Yucatan Trailer disponible !!

Le trailer vidéo du documentaire Yucatan (Quintana Roo, Mexique) est disponible ici :

http://www.onickz.com/videos/yucatan-trailer.html


La vidéo est disponible sur une douzaine de sites listés sur onickz.com, vous y trouverez forcément votre bonheur que se soit en HD ou en moyenne qualité selon votre connection et processeur. Une vidéo de 2 minutes apaisante et presque mystique. On y aperçoit Vanessa de ce même site, en train de nager avec une tortue en apnée, et même en train de me faire des yeux doux avec son masque et ses bouteilles de plongée à 12 mètres de profondeur. On m'y aperçoit brièvement par deux fois, dont une scène montrant le phénomène d'hydrocline, qui survient lorsque l'eau claire des cenotes rencontre dans la mer l'eau salée. Un mélange de liquide très étrange et flou comme du gaz. Plus loin dans la vidéo, un iguane, Kukulkan et un requin baleine, qui vous donneront surement envie d'en voir plus et surtout d'aller là-bas au paradis mexicain.

Voici 4 captures d'écran de ce qui vous attend pendant ces trop courtes minutes !

dimanche 16 août 2009

Akumal - Mexico

Nous venons juste de revenir du Mexique sur la côte Caraïbes (Quintana Roo / Yucatan). Ravis et impatients de retourner dans un lieu si chaleureux et riche en découvertes. Une jolie photo panoramique d'Akumal entre Playa del Carmen et Tulum, pour vous faire patienter une fois encore. Cette photo a été prise il y a deux jours.


vendredi 24 août 2007

Photo - En attendant la finalisation de l'écrit sur Catane et ses environs



Vanessa bronze sur la "plage" de l'hôtel Sheraton à Catane en Sicile, entre deux visites à Aci Castello & Aci Trezza. (Août 2007)

lundi 3 juillet 2006

Positano nous fera vite oublier Sorrento...

Réveil avant 10h00 pour ne pas rater le petit déjeuner de l'hôtel (mortadelle sur fond de Rondo Venezziano: comment peut-on résister?).
C'est donc le ventre bien repu et armés d'une patience à toute épreuve que nous décidons de nous attaquer à la gare Garibaldi et à tous ses recoins pour réussir à savoir où se cache donc le Circunvesuviano.

Les italiens ont beau être adorables il faut bien reconnaître que question organisation/information c'est souvent... il faut bien le dire: le bordel. Ainsi donc le déchiffrage des destinations et horaires des trains a été quelque peu problématique.

Un conseil: Quitte à passer pour un demeuré: demandez, puis redemandez et si ce n'est pas clair n'hésitez pas. Redemandez encore votre chemin.

Assez long trajet dans la chaleur accompagné de hordes de jeunes piallant à l'idée de retrouver leur plage favorite.

Arrivée à Sorrento.... Ah Sorrento .... Turistico Sorrento... C'est une station balnéaire très agréable, assez chic, d'ailleurs la rue principale ressemble à s'y méprendre à l'avenue commerçante de Levallois-Perret dixit Guillaume.

On flâne gentiment dans un parc arboré où un défilé de mode se prépare... Une belle vue sur la mer depuis le parc et là, déception: les plages sont payantes. Bienvenue en Italie!

Pour accéder aux plages, deux options: à pied ou un ascenseur à 3 euros. Bien évidemment nous descendons à pied (c'est tellement mieux...)

Arrivée sur les plages. Visite gratuite d'une plage privée. Devant les prix prohibitifs on décide de chercher LA plage "gratuite". On a fini par trouvé 2m² de plage...

Assez décus on décide de remonter vers la ville (à pied: était-il nécessaire de le préciser?) et d'aller frapper à la porte de l' Office du Tourisme.

Un accueil chaleureux et des infos pratiques sur Positano, Amalfi et les plages... Le tout en français s'il vous plaît.

Petite ballade dans les rues bondés de touristes numérotés et de magasins de linge de maison. Sorrento n'est pas faite pour nous...

Nous décidons de déjeuner rapidement pour ne surtout pas rater notre bus qui nous emmènera HORS de Sorrento.

Devant la gare, évidemment pas d'indication sur l'arrêt du bus pour Positano (on aura au moins appris un mot: fermata !!). Mais le bus arrive et en fin de compte on se fait très vite à cette nonchalance italienne.

Le trajet entre Sorrento et Positano est à couper le souffle. Depuis les hauteurs verdoyantes la mer paraît encore plus bleue.

On décide de descendre sans vraiment savoir si l'on est arrivé à Positano. On se prend un espresso sur la terrasse d'un restaurant perché sur les collines. Un régal. C'est un véritable décor de cinéma.

2 options s'offraient alors à nous:

1° Descendre Positano par la route pour arriver aux plages

2° Déambuler dans les petites rues aux marches souvent rudes d'accès (Cf: vidéo)

Bien entendu, on a fait le 2ème choix.

Dédale de rues désertes où le linge propre à la fenêtre nous émoustille les narines. Le plus bel aspect de Positano est à chercher par là.

En arrivant en bord de mer on s'aperçoit que les bateaux qui relient Positano à Naples sont peu fréquents et surtout que le dernier est en fin d'après-midi...

On décide donc de se baigner avant de repartir. Attention: les pigeons sont sur la plage et gambadent de serviettes en serviettes. Charmant...

Ballade dans les rues situés à proximité du port. On improvise un pause goûter sur le parvis de l'église où un lieu... un mariage.

Un véritable mariage napolitain avec ces mafieux et les belles italiennes.

mariage capri italie onickz

Retour en ferry (assez long).

Arrivée à Naples on décide de se faire un bon resto dans le coin: La Taverna de Luciana.

Terrasse tranquille et service tout droit sorti d'un film des années 40. Linguine scampi pour el Guille et risotto frutti di mare pour moi. Très bon restaurant.

Pour retourner à l'hôtel on passe pour la énième fois par la Piazza del Plebiscito pour rejoindre un bus payé dans notre trajet enferry (ce n'était pas aussi simple que ça mais on a pris le bus quand même).

Retour Piazza Garibaldi (formidablement bien desservie). Dodo!