Récit de Voyage

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

mercredi 8 septembre 2010

Portugal dia um

Il a fallu 5 ans pour que G. mette un pied en terres portugaises. C'est donc avec une grande émotion que je lui ai montré le pays où pendant deux mois étant gamine, je passais mes vacances d'été.

Arrivés vendredi on a pu profité de toute l'après midi puisque l'on gagne une heure par rapport à la France.

Mes parents ont un appartement à Povoa de Varzim, station balnéaire qui est l'équivalent de Benidorm en Espagne. Mais c'est un point de chute idéal pour des vacances en famille et pour découvrir le nord du Portugal.

C'est vers les plages d'Ofir, Esposende et Apulia que nous nous sommes dirigés. En plein mois de juin la haute saison n'a pas encore commencé et ces petites villes de pêcheurs gardent un charme désuet.

Deux des piliers de la culture portugaise: Le foot (la maison est peinte aux couleurs du FC Porto) et la religion...

Apulia et ses moulins transformés en résidences secondaires avec une vue sur la mer. Et dire qu'ils ont dû être acheté pour une bouchée de pain!

Tout ceci a été rénové il y a quelques années, mais en général les choses ne se passent pas comme ça au Portugal.

A quelques pas de ces ravissants moulins vous trouverez une immense bâtisse... laissée complètement à l'abandon... Elle semble être habitée au rez-de-chaussée et les poules gambadent dans la cour.



A Esposende, face à la mer, une vieille demeure en pierre entourée d'herbes et de fleurs sauvages.

La maison du gardien du phare...

Ce n'est pas forcément joli et ça peut être même effrayant mais au fond, j'espère que ces maisons resteront "intactes".

Après cette belle promenade, retour à Povoa où G. poussé par la faim (le vent ça fatigue) a entamé son périple "gastronomie portugaise".

Un petit creux? Le Portugal n'a pas à rougir face aux tapas espagnols ici c'est "A terra do petisco", traduisez grignotage...

Pour commencer donc "uma francesinha" et "um fino" (un demi) le tout face à la mer où le sauveteur prend sa pause.

Le temps de se reposer, de prendre une douche, de papoter ... il était déjà l'heure de dîner.

Direction Matosinhos pour gouter aux poissons qui est grillés sur le trottoir pour le compte de petits restaurants. C'est une rue qui fait face au côté livraison du port (la vue n'est donc pas sensationnelle) mais ces petits restos ont acquis une belles notoriété en voir les files d'attente.

Au menu: Pimentos Padrao, Sardinhas asadas (sardines grillés) et batatas ao murro (la pomme de terre reçoit un coup de poing en fin de cuisson) et nous voilà heureux!!

 

samedi 4 septembre 2010

Cascade, Hamac, Plage et interdictions en photo

4 photographies de 4 moments de notre voyage en République Dominicaine:

Première photo : Cascade Del Limon que nous avons rejoint depuis Las Terrenas en motoconcho (cf vidéo) puis à dos de cheval et enfin à pied (pied nu pour ma part) pendant 15 minutes de marche dans la jungle. Un endroit magique. Notez la petite taille relative des personnes présentes en bas de la photographie, vous vous rendrez mieux compte de l'importante taille de cette cascade.

Deuxième photo : Vanessa dans un hamac, entre repos et réflexion, après que nous ayons donné une grande partie de nos repas et de quoi dessiner à 4 enfants trop maigres pour nous. En échange, ils nous l'ont rendu en sourires et en allant chercher des noix de coco directement dans les arbres pour nous les offrir.

Troisième photo : 3 transats appartenant à un hôtel sans client qui nous laissait les utiliser le matin, l'après-midi ou même après minuit pour digérer les mojitos, que se fut sous le soleil brulant ou la pluie tropicale. Un délice et une des plages les plus belles que j'ai pu voir là-bas. Cette photo a été prise depuis l'arrière d'un motoconcho à 50km/h.

Quatrième photo : Les diverses interdictions à l'entrée de l'aéroport de Saint Domingue. A ces traditionnelles interdictions s'ajoute le logo interdisant d'y faire rentrer des armes. Ce logo d'interdiction se retrouve fréquemment sur d'autres commerces dans les villages et villes. 95% de la population a un 9mm. Il suffit de regarder en bas de leur dos lorsque les locaux s'assoient ou se lèvent, on voit souvent la crosse dépasser.

lundi 30 août 2010

Dernier jour à Biarritz

Nos appréciations et expériences au Pays Basque sont à retrouver à travers les quelques post du site dédié Biarritz For Ever

lundi 16 août 2010

VIDEO : REPUBLIQUE DOMINICAINE EN 3 MINUTES


Même s'il manque quelques endroits (cascades, jungle...), cette vidéo représente bien une partie du bazar que nous y avons vécu fin juillet 2010 en République Dominicaine.

This messy video is about a messy trip in Dominican Republic (August 2010). It was difficult to shoot so a lot is missing like the cascade and part of jungle but they are available as photos at recitdevoyage.fr & onickz.com.

mercredi 4 août 2010

Toc Toc Toc

fusil à pompe

Tienes pesos, mi amor ?

mardi 27 juillet 2010

REPUBLIQUE DOMINICAINE - PROLOGUE

4h du matin: les coups de soleil et les moustiques m'empêchent de fermer l'œil. Au bord de la piscine le vent chaud dans les palmiers fait un bruit de pluie mais la pleine lune éclaire et aucun nuage a l'horizon. Vanessa et moi soufflons un peu après quelques mésaventures que nous vous détaillerons une fois rentres début aout. Ici a notre point de chute temporaire, a Dominicus juste a coté de Bayahibe la cote est tenue par des Italiens mafieux et des locaux armes comme dans tout le pays. J'ai pu enfin manger une bonne viande rouge non reconstituée au très beau et chic restaurant Tracadero qui semble faire parti de ces établissements construits grâce a l'argent blanchi de divers trafics. Nous avons fait le tour des endroits incontournables du coin, tels Saona, Catalinita ou Boca de Yuma. Nous sommes passes par les rivières ayant servi de lieu de tournage a divers films comme Apocalypse Now, Rambo ou Pirates des Caraïbes et avons pu pêcher quelques étoiles de mer et d'autres lambis ( conques ) que Vanessa vous montrera. Une partie de séjour plus agréable que précédemment, on vous expliquera tout cela en textes et photos. En tout cas c'est sur, Saint-Domingue est parfois moche, pauvre et insecurisé. Après tout, nous sommes dans un pays du tiers monde ou tous les coups sont permis.

dimanche 13 juin 2010

Roma

Ce weekend à Rome, on l’attendait depuis longtemps… plus d’un an sans fouler la terre italienne.

On est partis sans rien préparer. Munis d’un guide touristique.

On s’est dit qu’on mettrait notre plan d’action en route une fois sur place. Je ne redoutais qu’une chose c’était la pluie. La pluie on l’a eu tout le samedi et on la craint tout les autres jours. Heureusement ce ne sont pas les églises qui manquent à Rome et on a pu faire quelques oraisons pour contrecarrer les manigances de cette teigne.

Enfin, on est quand même arrivés à Rome avec un soleil divin ce qui nous permis de profiter de toute l’après midi.

L’hôtel était en plein Chinatown romain, près de la gare Termini. Un hôtel italien pour moi c’est trois mètres de plafond et sur ce point je n’ai rien à dire. Pour le reste ce n’est pas très intéressant….

 

 

On est arrivés au beau milieu d’un après- midi inondé de soleil : Rome s’offrait majestueusement à nous. Hors de question de prendre métro, bus ou autre moyen de transport : LA MARCHE comme unique moyen de découvrir la ville. Après nous être rendus compte que la jeudi de l’ascension n’est absolument pas un jour férié en Italie (oui. Ça nous a surpris. Dingue), on s’est aussi rendu compte qu’en traversant un parc  on surplombait le Colisée(beaucoup plus intéressant). Que d’émois… Il est des monuments comme celui-ci qui ne déçoivent jamais le touriste. On a beau les avoir vu cent fois (en miniature faisant un ricochet sur le crâne de Berlusconi) on a toujours le souffle coupé en se trouvant à leur pied. C’est  ça pour Chichen Itza, pour la Tour Eiffel, pour la Statue de la Liberté … ah non voilà l’exception la Statue de la Liberté ne fait pas partie de ce genre de monuments…

 


 Il était 18h00, il faisait beau, c’était le début de notre weekend et il n’y avait pas trop de touristes. Un de mes moments préférés à Rome.

lundi 17 mai 2010

En attendant Rome ...

2 photos en attendant les récits de Rome : Le Ghetto Juif et un bâtiment du Mont Palatin.

Skies - bande annonce

Une bande annonce de Skies, un film montrant des cieux et autres paysage en timelapse (accéléré) pour montrer le temps qui passe et les cycles. En attendant les récits de notre passage à Rome !