Récit de Voyage

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

mercredi 23 octobre 2013

CANADA: Vivre le rêve canadien en été : hébergement en camping et transport en van

Le Canada est à l'instar de son célèbre voisin, les États-Unis, le pays de la dernière frontière. Celle de la nature et des grands espaces. Le climat particulièrement rigoureux en hiver s'adoucit nettement aux premiers jours du printemps. L'été est ainsi la saison tout à fait indiquée pour la visite d'un pays 15 fois plus grand et pourtant deux fois moins peuplé que la France. Tous les touristes amoureux de la nature et de l'écologie trouveront là, dans l'immensité canadienne, d'authentiques trésors naturels pour profiter pleinement de leurs vacances.


Une immensité encore immaculée

Le Canada est le second pays le plus vaste du monde après la Russie. Avec près de 10 millions de kilomètres carrés, 10 provinces et 3 territoires s'étirant sur plus de 5000 kilomètres d'est en ouest, ce pays immense possède encore 20% des terres restées à l'état sauvage du globe. Peuplé d'immenses et somptueuses forêts, d'une faune et d’une flore d'une diversité impressionnante, de grandes plaines contrastant avec de grands massifs montagneux truffés de lacs et de cours d'eau, le Canada est véritablement un havre naturel et sauvage aux nombreux endroits encore vierges ou tout juste déflorés. Les longues distances, mettant l'est du pays à 7 jours de voiture de la côte ouest, rendent la visite du pays vraiment confortable en transport routier du type van. Le plus simple reste encore d’avoir recourt à une location de van à Montréal afin de pouvoir parcourir cette étendu sans soucis.

Pour les temps de repos, les espaces de camping sauvage ou réglementé sont tout à fait opportuns, surtout en période estivale lorsque le climat particulièrement clément et les rayons du soleil réchauffent enfin une nature sublime longtemps pétrifiée par un hiver impitoyable.


Une multitude de paysages différents

La Nouvelle-Écosse et son littoral maritime particulièrement tourmenté offre un premier aperçu des paysages grandioses et superbes du grand pays. La capitale Halifax peuplée de 400 000 habitants est le grand centre économique de l'est canadien. Un point de départ solide pour l'aventure canadienne qui peut par exemple se poursuivre plus à l'ouest dans l'état francophone du Québec. Avec une superficie plus de 2 fois celle de l'hexagone, cet état canadien historique où on parle la langue de Molière est une enclave francophone en Amérique du nord. Le Québec est un état immense peuplé d'une faune et d'une flore très riches et diversifiées. Alors avis aux amateurs de cerfs, de caribous, d'ours et de chiens sauvages, la surprise vous attend peut-être au détour d'une forêt de sapins ou de mélèzes ou bien d'un lac de montagne. Les rongeurs et les poissons sauvages comme les saumons ou les brochets foisonnent le printemps venu au bord des grands lacs des parcs naturels. Les oiseaux ne sont pas en reste bien sûr, les migrateurs mais aussi les espèces purement locales comme le merle d'Amérique ou les inquiétants rapaces qui n'ont aucun problème pour trouver leurs proies nombreuses. Pour le tourisme citadin, la ville traditionnelle de Québec et ses maisons d'époque et la métropole de Montréal bien sûr sont des immanquables.


Cap vers l'ouest

En suivant le fleuve St Laurent qui traverse Québec et Montréal en direction d'Ottawa, le van vous amène tout droit vers la capitale d'Ottawa qui vous attend avec ses ministères et ses bâtiments administratifs dans une atmosphère tranquille et sereine. Pour peu que votre voyage se déroule au début de l'automne et les forêts d'érables où dominent l'ocre et le jaune orangé mettront le feu à votre mémoire à jamais. Là, commence l'état de l'Ontario anglophone, le plus peuplé du pays. Ce vaste état a une frontière naturelle avec les États-Unis au sud avec les grands lacs Ontario, Erié, Supérieur et Huron. Les chutes du Niagara à la frontière côté canadien vous accueillera bien sûr dans une orgie de vapeur d'eau et de bruits de cascades. En continuant plus à l'ouest, on atteindra l'état aux grandes prairies du Manitoba et sa capitale Winnipeg avant de rentrer dans celui du Saskatchewan, aux grandes plaines, véritable grenier à blé du pays. L'aventure se prolongera peut être dans l'état voisin de l'Alberta et de sa capitale Calgary, qui connait un essor économique sans précédent grâce à la découverte des fameux sables bitumineux puis enfin dans l'état de la Colombie Britannique et de sa capitale jumelle de Seattle, Vancouver. Mais la découverte des états de l'ouest canadien pourra être reportée lors d'un prochain séjour par manque de temps et...parce qu'il faut bien rentrer un jour!

jeudi 16 juillet 2009

De l'eau...

A 30°C le béton c'est pas ce qu'il y a de mieux pour se la couler douce... Un petit jet d'eau ou même un gros et voir la frénésie de tous ces enfants à l'idée de braver l'interdit: mouiller les vêtements.
Paris en été...